comments

Addis-Abeba, le 16 février 2024. Le Comité ad hoc de haut niveau de l'Union africaine (UA) sur le Soudan du Sud (C5), présidé par H.E. Naledi Pandor, ministre des Relations internationales et de la Coopération de la République d'Afrique du Sud, et composé de l'Algérie, du Tchad, du Nigeria et du Rwanda et de l'Afrique du Sud, a convoqué une réunion consultative au niveau ministériel en marge de la 37e Session ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'UA afin d'examiner les progrès et les défis liés à la mise en œuvre de l'Accord revitalisé sur le règlement du conflit en République du Soudan du Sud (R-ARCSS) signé en 2018. Les ministres ont échangé des vues sur les voies et moyens de soutenir la mise en œuvre des tâches en suspens de l'accord revitalisé afin de créer des conditions propices à l'organisation réussie d'élections transparentes et crédibles en décembre 2024, conformément à la feuille de route de la période de transition prolongée convenue en août 2022. 

Ont participé à la réunion S.E. Ahmed Attaf, ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger de la République algérienne démocratique et populaire, S.E. Mahamat Saleh Annadif, ministre des Affaires étrangères, des Tchadiens de l'étranger et de la Coopération internationale de la République du Tchad, ainsi que les représentants de la République fédérale du Nigéria et de la République du Rwanda.

Dans ses délibérations, le Comité ad hoc de haut niveau a : 

1. PRIS NOTE de la communication de S.E. l'Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l'UA aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité, sur la situation générale au Soudan du Sud, les progrès accomplis dans la mise en œuvre de l'Accord revitalisé, les tâches restantes à accomplir dans le cadre de la transition, les défis à relever et l'appui requis, et FÉLICITÉ la Commission pour les efforts déployés en vue de soutenir le Soudan du Sud ;

2. RAPPELÉ que le R-ARCSS demeure un cadre de coordination essentiel pour la réussite de la transition au Soudan du Sud et le rétablissement d'une paix, d'une sécurité et d'une stabilité durables dans le pays ;

3. SALUÉ les progrès continus accomplis dans la mise en œuvre du R-ARCSS, FÉLICITÉ les dirigeants du Gouvernement d'unité nationale de transition revitalisé (R-TGoNU) pour leur engagement personnel et leur leadership dans la mise en œuvre du R-ARCSS et les a ENCOURAGÉS à continuer à privilégier le dialogue comme seul moyen viable de régler durablement leurs différends et EXPRIMÉ LA DISPONIBILITÉ du Comité ad hoc de haut niveau à faciliter, le cas échéant, le dialogue ;  

4. RÉAFFIRMÉ l'engagement sans faille du Comité ad hoc de haut niveau à renforcer son soutien en faveur du Soudan du Sud en vue de faciliter la mise en œuvre réussie des dispositions en suspens du R-ARCSS et l'achèvement de la transition ;

5. SOULIGNÉ L'IMPORTANCE de redoubler d'efforts pour mobiliser les ressources nécessaires afin de permettre à la Commission électorale nationale, au Conseil des partis politiques et à la Commission nationale de révision constitutionnelle de s'acquitter efficacement de leurs mandats respectifs en vue de soutenir le processus électoral, y compris l'élaboration de la feuille de route pour les élections ; et, à cet égard, DEMANDÉ à la Commission de l'UA de fournir un appui technique et logistique, notamment en mettant à la disposition des institutions pertinentes du gouvernement d'unité nationale de transition revitalisé (R-TGoNU) du Soudan du Sud des équipements provenant de la Base logistique continentale de Douala (Cameroun) ;

6. SOULIGNÉ LA NÉCESSITÉ IMPÉRIEUSE de fournir un appui matériel et logistique, notamment en matière de transport et de communication, à la Commission électorale nationale, afin de faciliter la tenue d'élections libres, régulières et crédibles ;

7. PRIS L'ENGAGEMENT d'explorer les options possibles pour la mobilisation du soutien nécessaire à la mise en œuvre des arrangements sécuritaires de transition, y compris l'accélération de la formation et du déploiement des Forces unifiées nécessaires (NUF), de la police et des forces de sécurité, afin de leur permettre de s'acquitter efficacement de leurs responsabilités en matière de maintien de l'ordre public et de préservation de la sécurité nationale du pays ;

8. PRIS NOTE de la formation, de la sortie et du déploiement en cours des 50 000 NUF, et SOULIGNÉ L'IMPORTANCE de mobiliser le soutien nécessaire à la formation des 33 000 soldats restants, y compris les forces de police, afin d'assurer le bon déroulement des élections dans un environnement sûr et sécurisé ;

9. SOULIGNÉ L'IMPORTANCE d'un soutien coordonné en faveur des processus de désarmement, de démobilisation et de réintégration (DDR), ainsi que de réforme du secteur de la sécurité, notamment par le déploiement d'experts techniques auprès des institutions pertinentes du Soudan du Sud, en vue de la réalisation d'une paix, d'une sécurité et d'une stabilité durables dans le pays ;

10. NOTÉ AVEC PRÉOCCUPATION la réduction de l'appui financier des partenaires en faveur du RTGoNU, et PRIS L'ENGAGEMENT de mobiliser les partenaires pour un appui financier et matériel en vue de mener à bien la période de transition et de créer ainsi les conditions favorables à l'organisation des élections ;

11. EXPRIMÉ SA PROFONDE PRÉOCCUPATION quant à la situation humanitaire difficile au Soudan du Sud, qui est en partie exacerbée par la violence intercommunautaire dans certaines parties du pays et l'afflux de rapatriés et de réfugiés du conflit en cours au Soudan, et DEMANDÉ à la Commission de l'UA d'explorer les voies et moyens pratiques de mobiliser de l'aide humanitaire pour soutenir les efforts du R-TGoNU ;  

12. DEMANDÉ à la Commission de l'UA de faciliter le transport aérien d'équipements de la Base logistique continentale de l'UA à Douala (Cameroun) à Juba et ce, en appui au plan de gestion de la sécurité des élections ;

13. PRIS L'ENGAGEMENT de travailler en étroite collaboration avec l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) ; et

14. DÉCIDÉ d'effectuer une visite ministérielle au Soudan du Sud afin de témoigner sa solidarité avec le RTGoNU et le peuple du Soudan du Sud à ce stade crucial de la période de transition.

Posted by Abraham Kebede

Nous utilisons des cookies sur notre site web et application mobile pour améliorer la présentation du contenu et l'expérience utilisateur. Nos cookies sont sécurisés et ne stockent pas d'informations personnelles.
Notre ambition est de servir du contenu de qualité à la demande et dans le format approprié afin que vous puissiez engager l'Union africaine de façon constructive dans vos rôles spécifiques.
Si vous avez des questions, vous pouvez contacter directement le Spécialiste Knowledge Management et Administrateur Web à l'adresse abrahamk@africa-union.org

COMMENTS